Celia Raquel Jimenez - Cucamanga

by Louis Durocher June 20, 2016

Celia Raquel Jimenez - Cucamanga

Elle a la forêt boréale tatouée au cœur...

Achetez les produits de Cucamanga

Celia Raquel Jimenez, propriétaire de Cucamanga, passe ses étés à cuisiner pour les planteurs d'arbres dans les régions nordiques du Canada, lui permettant d'être plus proche de la nature où elle récolte les ingrédients sauvages qui se trouvent dans sa collection de produits de la forêt boréale. Elle a eu la gentillesse de répondre aux questions de Chic & Basta. Elle a parlé avec son cœur.

Où es-tu née ?

Je suis née à Toronto, au Canada, un peu après que mes parents aient immigré du Guatemala. J'ai deux frères qui étaient tous deux nés au Guatemala, et à cause de cela, encore à ce jour, ils me taquinent de ne pas être une « vraie » Guatémalteque. Cependant, je suis plus à l'aise qu'eux en espagnol! 

Celia Raquel Jimenez - Cucamanga

Parle-nous de tes origines.

Je suis assez chanceuse pour me considérer comme canadienne et guatémaltèque. Pendant presque toute ma vie, je ne comprenais quelle nationalité était la mienne. Issue d'une famille d'immigrants on ne m'a jamais considéré Canadienne lorsque je grandissais.
Cependant lors de ma première visite au Guatemala, et après également, on m'a toujours regardé comme une étrangère, non pas comme guatémaltèque. Je me souviens avoir 16 ans et vivant à Antigua pour l'été avec ma mère qui à l'époque travaillait dans une clinique de sages-femmes. Elle avait une patiente en train d'accoucher (j'eus l'honneur d'aider à l'accouchement), qui avait également 16 ans et qui était amérindienne. Nous avions tous les deux 16 ans, vivant des vies complètement différentes. On n'a pas besoin d'être amérindienne pour être guatémaltèque, mais je me sentais tellement incertaine de la nationalité à laquelle je me sentais le plus liée. Un jour j'ai entendu un artiste chilien parler à mon université (OCAD) que tout s'est éclairé pour moi. Il a dit que lui, comme nous tous, étions des citoyens de ce monde, de cette planète. C'est vrai, oui nous détenons des valeurs et des idées de la société où nous avons grandi, cependant nous sommes tous liés par delà ces différences culturelles.
Je suis une Canadiene Guatémaltèque, je parle espagnol, anglais et français et je suis une citoyenne de cette terre. Je me sens comme si avoir ces origines diverses m'a aidée à grandir, non seulement comme artiste, mais comme un être humain. Accepter les gens pour ce qu'ils sont, et non pour la langue qu'ils parlent.

Celia Raquel Jimenez - Cucamanga. Je fais des produits naturels de soins de la peau depuis environ 8 ans maintenant.

Depuis combien d'années fais-tu des savons et des huiles pour guérir la peau, et comment cela a-t-il commencé?

Pour vous dire la vérité, tout cela est un peu flou. Je fais des produits naturels de soins de la peau depuis environ 8 ans maintenant. Ma mère, la sage-femme, me soignait avec des plantes, des teintures et des remèdes maison depuis aussi longtemps que je me souviens. Je dirais que peut-être la raison pour laquelle elle était si connaissante en botanique, était à cause de ses études en médecine, et le fait qu'elle a grandi dans un pays qui utilisait encore les plantes en médecine traditionnelle à une époque où notre civilisation occidentale utilisait surtout des produits pharmaceutiques. Je me souviens clairement de laver mes cheveux avec le shampoing «Head & Shoulder» et pour le reste de la journée, de me promener avec un mal de tête énorme et de ne pas arrêter d'éternuer. Ma mère, l'herboriste, m'a simplement dit « pourquoi ne pas faire ton propre savon? » Et c'est là, je crois que tout a commencé. Je cherchais comment faire des savons et des crèmes, et comme deux petites sorcières, nous avons créé des produits qui ne causent pas d'éternuements ou des maux de tête. À peu près à la même époque ma mère m'a initiée à la fabrication des huiles essentielles à partir de plantes. Elle avait utilisé des huiles botaniques le corps depuis toujours, et a aussi essayé de me faire commencer. Je pensais que c'était une blague, de pouvoir infuser des plantes dans les huiles et en recevoir des avantages, manifestement, je ne savais pas ce l'avenir me réservait.

Je tiens également à souligner que mon père, le chimiste, artiste et activiste, m'a montré comment avoir de la compassion pour tout le monde dans ce monde. Il a toujours soutenu ma mère dans son utilisation des plantes et continue de soutenir mes propres rêves..

Celia Raquel Jimenez - Cucamanga. Honnêtement, la nature sauvage est ma plus grande inspiration.

Qu'est-ce que tu lis, écoutes ou regardes pour t'inspirer dans ton travail ?

Honnêtement, la nature sauvage est ma plus grande inspiration. Je suis née à Toronto, une jungle de béton. À l'âge d'environ 7 ans, mes parents nous ont emmenés au parc Algonquin, le sentiment de la brise soufflant sur mon visage et qui porte avec lui les parfums des bois: doux, rustique, épicé. Si vous voulez respirer cette odeur, je suggère fortement de prendre de l'écorce d'épinette, ou toute autre écorce d'arbre et de la broyer. Fermez vos yeux, c'est là où vous serez. Je suppose que c'est exactement ce que je veux de mes clients. Je veux qu'ils soient en mesure de faire l'expérience de ce sentiment d'aventure, d'une escapade dans nos forêts boréales.

La musique classique & Electro Chill vont susciter la créativité dans mon esprit. Cela évoque le même sentiment que le vent vif fait pour ma peau.
J'ai toujours été une artiste, et écouter des conférences a été la meilleure façon pour moi d'obtenir des idées inspirantes. Je suppose que c'est pourquoi je n'ai jamais été très bonne dans mes études, elles stimulent mon cerveau tellement que tout ce que je veux faire est d'écrire sur mes idées. Écrire au sujet de ce qui m'inspire, parce que peut-être que ce qui m'inspire en inspirera d'autres, et ça, c'est avoir du succès en art.
Ce printemps, ce sera ma dixième saison dans l'industrie de reboisement, ce qui nourrit mon désir de vivre dans les bois pendant des mois à la fois. Vivre dans une tente et être capable de marcher sur la terre chaque fois que vous le voulez est tellement gratifiant.

Celia Raquel Jimenez - Cucamanga. Disons que, par exemple, je marche à partir du point A au point B (dans la nature), tout d'un coup, je vais avoir l'idée de faire, par exemple, mon «Huile boréale pour les cheveux".

Quel est ton processus de création et de production? Et quelle est la partie que tu préfères ?

Tout ce que j'ai dit jusqu'ici. Le vent dans les bois qui souffle des idées à mon cerveau. Disons que, par exemple, je marche à partir du point A au point B (dans la nature), tout d'un coup, je vais avoir l'idée de faire, par exemple, mon « Huile boréale pour les cheveux » . Peut-être que cette idée est venue à moi parce que je me promenais avec de la prêle sous mes pieds et je suis pleinement consciente que la prêle est riche en silice et en calcium qui est parfait pour renforcer nos cheveux endommagés. J'utilise la prêle comme un tonique pour les cheveux. J'infuse la prêle dans l'eau chaude, la laisse reposer et refroidir, puis la verse sur mon cuir chevelu et mes cheveux. Alors, pourquoi ne pas en faire une huile et une barre de shampooing?
De là, je récolte la prêle qui est autour de moi, l'accrocher à l'envers pour la sécher et me saluer lorsque je sors de ma tente.
Une fois que l'été est fini et que je suis de retour dans cette merveilleuse ville de Montréal, je peux enfin créer toutes mes idées, les étiqueter, les photographier et de les partager avec le monde! C'est tellement inspirant.

Celia Raquel Jimenez - Cucamanga. La vie est comme une onde sonore, il y aura toujours des hauts et des bas.

Quelle est ta philosophie de vie sur une base quotidienne ?

Toujours, Siempre.
Le temps va toujours de l'avant. Le temps est toujours en mouvement, et ne va jamais en ligne droite. La vie est comme une onde sonore, il y aura toujours des hauts et des bas. Il y aura toujours des gens qui vous aiment, il y aura toujours des erreurs. Quoi que vous désiriez, ça fonctionnera toujours si vous essayez. Les seules limites sont celles que nous créons dans nos esprits. Donc, soyez toujours heureux et voyez le bon côté des situations. Vous ne pouvez pas contrôler les réactions des gens, mais vous pouvez toujours contrôler la vôtre.

Découvrez Celia Raquel Jimenez de Cucamanga. Elle a la forêt boréale tatouée au cœur...

Comment aimes-tu passer ton temps quand tu ne travailles pas ?

Aller dehors, rien ne vaut une promenade dans les bois avec mon chien. Cela étant dit, j'aime les fibres. J'aime le tricot, le crochet et le tissage, mais je n'ai pas souvent la chance d'en faire. Je tente d'aller au yoga tous les jours, cela vous ramène à votre centre.

Quel a été ton souvenir le plus chéri le long du chemin?

Créer une entreprise avec des idées qui vous inspirent tant qu'il est difficile de se concentrer sur une seule, combien mes produits sont étonnants... Que les taches sur leur peau disparaissent avec mon « Baume antioxydant pour le visage »... Qu'ils se sentent comme s'ils entrent dans les bois et que leur peau ne s'est jamais sentie mieux.
C'est tout cela qui fait que cela en vaut la peine.

Celia Raquel Jimenez, propriétaire de Cucamanga, passe ses étés à cuisiner pour les planteurs d'arbres dans les régions nordiques du Canada, lui permettant d'être plus proche de la nature où elle récolte les ingrédients sauvages qui se trouve dans sa ligne de produits de la forêt boréale.

Où voudrais-tu aller après?

J'aimerais ouvrir un centre holistique où je peux organiser des ateliers et enseigner aux gens la botanique, comment faire leur propre savon et se nourrir avec ce qui pousse dans nos arrière-cours. Pour enseigner le yoga, et comment la respiration peut vous calmer. Un endroit idéal pour accueillir des retraites, un endroit pour apprendre.

Crédits photo: © Celia Raquel Jimenez - Cucamanga. Traitement photo: Chic & Basta.

Achetez les produits de Cucamanga





Louis Durocher
Louis Durocher

Author

Pêche, yoga, Paris, Chic & Basta, ma blonde, p'tits oiseaux, manger et rire. Pas nécessairement dans cet ordre.


Leave a comment

Les commentaires seront approuvés avant d'apparaître.


Also in Blogue & Chic

Marie-France Labrosse - Céramique
Marie-France Labrosse - Céramique

by Louis Durocher February 19, 2018

Marie-France Labrosse a toujours été fortement inspirée par la nature et son équilibre des contraires. C'est un peu ce qu'elle essaie de reproduire dans son travail de céramiste, juxtaposant savoir-faire et simplicité, couleur et subtilité, stabilité et mouvement. Elle a eu la gentillesse de répondre à nos questions.

View full article →

Isabelle Simard - Céramique
Isabelle Simard - Céramique

by Manon Martin February 15, 2018

Fleuriste, horticultrice et céramiste, Isabelle Simard crée des objets utilitaires ou l’accent est mis sur la couleur et les formes. Sa gestualité forte et spontanée est une représentation du moment présent comme l’ont fait les automatistes.

Isabelle a bien voulue se prêter au jeu de l'interview avec nous.

View full article →

Comment continuer à voir Chic & Basta dans votre fil d’actualités Facebook
Comment continuer à voir Chic & Basta dans votre fil d’actualités Facebook

by Louis Durocher February 08, 2018

Avec la refonte du fil d’actualité annoncée par le fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg, qui priorisera le contenu partagé par les amis et la famille, Chic & Basta a pensé vous donner quelques petits trucs pour continuer à voir les publications de votre boutique préférée ;-)

Voici donc comment continuer à voir les dernières nouvelles de Chic & Basta en quelques clics.

View full article →